samedi 30 juillet 2016

Paëlla

Après les grosses chaleurs que nous avons connu ces dernières semaines, on pourrait penser que le plat qui me ferait le plus envie serait frais, léger. Mais pour moi, l'été est aussi synonyme de recevoir, de partager de longues soirées en terrasse autour d'un bon plat, convivial et goûteux. Le plat que je vous présente aujourd'hui est un grand classique chez nous lorsque nous recevons. En plus d'être appétissant avec toutes ces belles couleurs et délicieux, c'est un plat que nous prenons vraiment plaisir à partager, et qui nous rappelle d'excellentes vacances passées dans le sud de l'Espagne il y a quelques années. La recette que je vous propose est d'ailleurs adaptée d'un livre que j'ai acheté en Espagne en 2008 : les meilleures recettes de la cuisine espagnole et méditerranéene.

Je vous la laisse découvrir.

DSC_0976

 Pour cette délicieuse paëlla, il vous faudra, pour 4 personnes :

  • 400g de riz rond
  • 14 cuisses de poulet ou 8 pilons
  • 1 kg de moules
  • 24 crevettes décortiquées
  • 150 g de chorizo coupé en rondelles
  • 1 poivron rouge et un demi poivron vert
  • 2 tomates
  • 1 oignon
  • 300g de petits pois surgelés
  • 2 cuillères à soupe d'huile d'olive
  • Fond de volaille
  • 2 doses de safran
  • Sel et poivre

DSC_0971

 

 

Les étapes de la recette :

1. Commencez par préparer tous les légumes : émincez les poivrons en fines lamelles, émincez l'oignon, émondez les tomates (réalisez une incision en croix à la base des tomates, plongez-les quelques secondes dans de l'eau bouillante et pelez-lez), épépinez-les et coupez-les en dés.

2. Dans un plat à paëlla, faites revenir l'oignon dans 1 cuillère à soupe d'huile d'olive jusqu'à ce que'il soit transparent. Ajoutez alors les poivrons et faites revenir 5 minutes avant d'ajouter les tomates, puis le chorizo.

3. Pendant ce temps, faites colorer les cuisses ou les pilons de poulet dans une sauteuse avec l'autre cuillère à soupe d'huile d'olive. Elles doivent être bien dorées sur toutes les faces.

4. Ajoutez le riz aux légumes dans le plat à paëlla. Mélangez bien, le riz doit prendre une couleur nacrée grâce à l'huile et au jus des légumes. Disposez dessus le poulet et mouillez avec le fond de volaille (la viandre doit presque être recouverte mais pas noyée).

5. Ajoutez les petits pois, les moules et les crevettes. Assaisonnez de sel, poivre et safran. Mélangez et laissez mijoter à couvert à feu doux pendant environ 30 minutes (jusqu'à cuisson compète du riz, en remuant régulièrement pour éviter que le fond n'accroche (n'hésitez pas à rajouter du fond de volaille si besoin). 

DSC_0974

Bon appétit! 

Posté par Palettegourmande à 11:31 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,


mercredi 18 février 2015

Un classique qui fait toujours du bien...le pot-au-feu

L'hiver se montre quelque peu capricieux dans ma région cette année. Il nous laisse croire pendant de longues semaines qu'il sera doux et clément, et alors qu'on s'y attend le moins, il se révèle glacial, recouvrant d'une couche de givre tout ce qu'il touche, en moins de temps qu'il n'en faut pour le dire, mais nous offrant tout de même le plaisir de s'émerveiller devant quelques divins flocons.

Je vais vous faire un aveu, j'aime l'hiver quand il est un peu rude, froid mais sec, blanc, magnifique, et qu'il éveille en moi des envies de plats mijotés, chauds, réconfortants et réchauffants...Comme un pot-au-feu par exemple! Tiens, tiens, voilà donc où elle voulait en venir ;-)

_O8A4401-1

Le Pot-au-feu, emblème de la gestronomie française par excellence. Que trouve-ton dans cette recette?

Dans sa version traditionnelle, on y trouve du boeuf, bien sûr, en mélangeant différents morceaux de préférence :  collier, jumeau, gîte, macreuse...Le choix est varié mais l'importance est dans la différence des textures ( le collier est un morceau plutôt maigre, le plat de côtes est au contraire plutôt gras et le jumeau gélatineux. Personnellement, et parce que ma maman le faisait avant et que j'adore ça, j'aime y ajouter un beau morceau de palette de porc 1/2 sel :-) Je n'y ai pas intégré d'os à moelle car je n'en ai pas trouvé mais sachez que c'est un vrai plus dans cette recette. Si vous en trouvez, intégrez-le dans le bouillon environ 30 minutes avant la fin de la cuisson. 

Pour les légumes, j'ai choisi navets, poireaux et carottes, on pourrait y ajouter du céleri ou toute autre légume d'hiver qui vous ferait envie. Personnellement, je les cuis à l'anglaise pendant 10 minutes avant de les intégrer au bouillon pour poursuivre leur cuisson. Je sers ce plat avec des pommes de terre cuites vapeur ou à l'eau mais toujours à part, pour ne pas troubler le bouillon.

Après cette rapide présetnation, passons tout de suite à la recette, telle que j'ai l'habitude de la réaliser. N'hésitez pas à me dire ce que vous en pensez et à me faire part de vos versions personnelles de cette grande recette traditionnelle! 

_O8A4415-1

Pour 4 personnes, il vous faudra :

  • 500 g de de collier
  • 500 g de de jumeau
  • 1 palette de porc 1/2 sel
  • 3 poireaux
  • 4 carottes
  • 6 petits navets ou 3-4 gros navets
  • 2 oignons
  • 1 gousse d’ail
  • 8 pommes de terre de taille moyenne
  • 1 bouquet garni (persil, thym et laurier) 
  • 2 clous de girofle
  • Du sel (gros de préférence)
  • Grains de poivre noir

Les étapes de la recette :

  1. Découpez les morceaux de viande de boeuf en gros dés de façon à obtenir des morceaux de taille à peu près égale.
  2. Nettoyez les poireaux, carottes et navets. Epluchez les navets et carottes. Coupez les poireaux et les carottes en tronçons d'à peu près 3 cm et les navets en 4 (ou 8 s'ils sont gros).
  3. Ficelez ensemble le vert des poireaux, le persil, le thym et le laurier afin de réaliser un bouquet garni.
  4. Coupez vos oignons en deux et piquez vos clous de girofle dans une des moitiés.
  5. Dans votre cocotte, déposez les viandes de boeuf, les oignons et le bouquet garni. Mouiller à l'eau froide, ne salez pas maintenant mais à mi-cuisson (voir pourquoi à la fin de la recette) et portez à ébullition à très faible température. Une écume va se former, c'est normal. Vous pouvez l'ôter au fur et à mesure qu'elle se forme. Personnellement je ne le fais pas mais je filtre le bouillon en fin de cuisson.
  6. Couvrez et laissez mijoter sur un feu très doux pendant environ 3 heures.
  7. 1 heure avant la fin de la cuisson, ajoutez la palette de porc 1/2 sel dans le bouillon. Refermez et poursuivez la cuisson.
  8. Préparez la cuisson des légumes à l'anglaise (à l'eau bouillante salée), chacun séparément pendant environ 10 minutes.. Egouttez et réservez. Intégrez-les dans le bouillon à 40 minutes de la fin de la cuisson.
  9. Faites cuire les pommes de terrre à la vapeur ou à l'eau selon vos préférences mais jamais dans le bouillon (voir explications ci -dessus)
  10. Au terme des 3 heures, débarassez la viande et les légumes dans le plat de service. Retirez les clous de girofle de l'oignon et ôtez le bouquet garni.
  11. Filtrez le bouillon.
  12. Ajoutez quelques louches de bouillon dans le plat de service.
  13. Servez votre pot-au-feu accompagné des pommes de terre vapeur.

_O8A4420-1

Pourquoi ne pas saler en début de cuisson mais à mi-cuisson (infos trouvés sur le site Chef Simon) ?

Si vous salez le bouillon en début de cuisson, le sel empêchera les sucs (sels minéraux) de la viande de se dissoudre dans le bouillon. La viande restera donc très goûteuse et le bouillon sera fade.
Si vous salez en fin de cuisson, la viande aura le temps de perdre tous ses sucs dans le bouillon pendant la cuisson. Vous obtiendrez une viande insipide mais un bouillon très gouteux.
Si vous salez à mi-cuisson, une partie des sels minéraux de la viande aura eu le temps de se dissoudre dans l'eau donnant du goût au bouillon et l'autre (après salage) restera dans la viande. Vous aurez donc au final un bouillon et une viande avec du goût.

Ce bouillon, très parfumé, pourra être utilisé pour d'autres recettes : en entrée, agrémenté de légumes coupés en julienne et de petites pâtes, pour arroser un risotto...

_O8A4410-1

Bonne dégustation !

 

Posté par Palettegourmande à 01:00 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : , ,

vendredi 29 août 2014

Pâte de pistache maison

Attention, bombe calorique et gustative à l'horizon! Aujourd'hui, une recette de base de la pâtisserie : la pâte de pistaches. Un délice que vous pourrez utiliser dans de nombreuses préparations tels que les financiers, les macarons, pour parfumer une crème...Dans queqlues jours, je vous dévoilerais d'ailleurs la recette pour laquelle j'ai réalisé cette pâte de pistachse, vous m'en direz des nouvelles. 

_O8A1419-1-1

Certes, cette recette est assez longue à réaliser mais croyez-moi cela en vaut vraiment la peine, comme tout ce qui est fait maison d'ailleurs (bon d'accord ce n'est pas toujours toujours une réussite : "souviens-toi de ta tambouille très (trop) pimentée, presque immangeable!" "Rappelle-toi ton premier pain compact et dur comme de la pierre..." "et tes lasagnes maison brûlées":-) ). Bref, des ratages culinaires, on en connaît tous et tant mieux, c'est qui nous pousse à faire mieux! Mais croyez-moi, même au prix de gros efforts parfois, le fait-maison est toujours meilleur, sûrement parce qu'il y a un peu, beaucoup de nous dedans et beaucoup d'amour:-)

"Trève de balbla, comment tu la fais ta pâte de pistache maison alors??? "

"Ok j'y viens! Les détails de la recette, c'est tout de suite!"

Ingrédients pour un petit pot de pâte de pistache :
- 125g de pistaches nature mondées 
- 20 g d'eau
- 60 g de sucre 
- 30 g de poudre d'amandes
- 1 gouttes d'extrait d'amandes amères
- 2 cuillères à soupe d'huile
 neutre

_O8A1424-1-1


Les étapes de la recette :

  1.  Préchauffez votre four à 150 °. Placez les pistaches sur une plaque allant au four et enfournez pour 15 minutes. Elles vont brunir, c'est normal. Cette étape est très importante car elle permet d'exalter les arômes de la pistache et donc de renforcer la puissance de ses saveurs.
  2. Dans une casserole, faites chauffer l'eau et le sucre, jusqu'à 121° pour celles qui ont un thermomètre de cuisson, jusqu'à ce que le sucre soit entièrement fondu et que le mélange prenne une consistance un peu sirupeuse pour les autres (Attention, il n'est pas question ici de réaliser  un caramel). Ajoutez alors les pistaches torréfiés et mélangez bien de façon à ce qu'elles soient toutes recouvertes de sucre. Le sucre va cristalliser, là encore c'est normal.

_O8A1420-1-1

  1. Au mortier : Placez-les dans un mortier et commencez à les écraser. Ajoutez la poudre d'amande et l'extrait d'amande amère et continuez à écrasez pour amalgamer l'ensemble. La pâte va commencer à se former. Ajoutez l'huile en filet petit à petit jusqu'à obtenir une pâte grossièrement homogène. L'opération peut prendre un peu de temps (30 minutes :-( )mais ça en vaut la peine.
  2. Au mixeur : Placez tous les ingrédients, à l'exception de l'huile, dans un mixeur et mixer  jusqu'à obtenir la consistance d'une pâte (là aussi ça peut mettre du temps mais vous ne le regretterez pas). Ajoutez alors l'huile d'olive en filet. 

_O8A1417-1-1

A conserver dans un bocal hermétique au frais. Elle se conserve plusieurs semaines.

Bon appétit! 

 

Posté par Palettegourmande à 05:00 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : ,

mercredi 27 août 2014

Il était une recette de base... la pâte brisée (et sucrée)

S'il y a bien une pâte à réaliser soi-même, c'est la pâte brisée car elle est très simple, ne nécessite que quelques ingrédients de base, et au combien meilleure que n'importe quelle pâte brisée du commerce! Pâte brisée, pâte sucrée, quelle différence ? Aucune, si ce n'est que la première est destinée à des préparations salées (la quiche lorraine en tête :-)) et la deuxième, comme son nom l'indique, destinée aux préparations sucrées. Sans plus attendre, découvrons ensemble tous les détails de la recette et astuces pour réussir vos pâtes brisées et sucrées, les tartes et quiches n'auront plus de secrets pour vous!

_O8A1399-1-1 avec contours et filigrane

Ingrédients pour la recette de base :

  • 250 g de farine
  • 1 jaune d'oeuf
  • 125g de beurre mou
  • 1 pincée de sel
  • 1 peu d'eau si besoin

 Les étapes :

  1. Tamisez la farine en fontaine sur votre plan de travail. En son centre, placez-y  la pincée de sel, et le beurre ramolli coupé en dés.
  2. Du bout des doigts, écrasez les morceaux de beurre en y incorporant progressivement la farine.
  3. reformez une fontaine. Délayez l'oeuf avec un peu d'eau et versez le mélange eau-oeuf au centre la farine. Mélangez petit à petit en incorporant la farine à l'oeuf. Lorsque la pâte ne colle plus au plan de travail, ramassez-la en une boule à peu près homogène, filmez et entreposez au frais pendant 1h. Ne travaillez surtout pas trop la pâte.

Nota bene :

- La recette peut être réalisée sans oeuf. Suivez les mêmes instructions mais incorporez un petit verre d'eau froide une fois que vous avez effrité le beurre dans la farine. 

- Si la garniture que vous avez choisi est assez liquide, badigeonnez votre pâte d'un blanc d'oeuf, cela l'imperméabilisera et l'empêchera d'êter détrempée sans en altérer le goût.

_O8A1409-1-2 avec contour et filigrane

Ingrédients pour la pâte sucrée :

  • 250 g de farine
  • 80 g de sucre
  • 1 Jaune d'oeuf
  • 125g de beurre mou
  • 1 pincée de sel

Suivez les mêmes instructions que pour la pâte brisée en incorporant le sucre en même temps que le sel et le beurre.

Variante : pâte sucrée aux amandes :

  • 250 g de farine
  • 80 g de sucre
  • 40 g d'amandes en poudre
  • 1 jaune d'oeuf d'oeuf
  • 130g de beurre mou
  • 1 pincée de sel

Suivez les mêmes instructions que pour la pâte brisée en tamisant la poudre d'amandes avec la farine.

Bon appétit !

Posté par Palettegourmande à 05:00 - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags :

dimanche 17 novembre 2013

Pain au curcuma

Je participe au deuxième tour en boulangerie d'un Tour en cuisine. Pour celles et ceux qui ne connaissent pas ce blog je vais tenter de vous en expliquer le principe le plus clairement possible:

Le blog un tour en cuisine organise des "tours". Pour y participer , il faut tenir un blog culinaire et s'inscrire à un tour. Il existe plusieurs types de tours, les tours "classiques" et les tours "à thème".

Lors des tours classiques, il faut 20 inscriptions. Lorsqu'elles sont enregistrées, le tour commence et les blogueurs se voient attribuer un blog participant dans lequel choisir et réaliser une recette. Les tours classiques "rapides" durent 2 semaines. Les autres durent 4 semaines. Ils se terminent toujours un dimanche. Lorsque le délai est écoulé, les participants publient, à la même heure, sur leur propre blog, la recette qu'ils ont effectuée.

Lors des tours à thème, les blogueurs doivent réaliser une recette de leur choix, qui respecte un thème donné. Le tour démarre dès qu'il est indiqué sur le site. Il n'y a pas de limite de participants.

A la fin du tour, la liste des recettes préparées est présentée sur Un Tour En Cuisine .

Un tour en cuisine

Maintenant que cette présentation est finie, passons au sujet qui nous intéresse ici : la recette. Pour ma première participation à Un tour en cuisine, j'ai décidé de vous présenter une recette découverte dans le numéro 14 du magazine Papilles : un Pain au curcuma.

                               Pain au curcuma entier NB

Si vous ne connaissez pas le curcuma, voici quelques éléments :

- Il appartient à la famille du gingembre et se présente sous la forme d'une racine comme lui, sauf que sa chair est orangée.

- Particulièrement prisé dans la cuisine indienne, il entre dans la composition de divers mélanges d'épices comme le curry, le colombo, le massala.

- Il possède un fort pouvoir colorant et son goût neutre permet de l'utiliser dans l'eau de cuisson de certains aliments ou dans certaines préparations afin de leur donner une belle couleur jaune-orangé

- Ses bienfaits pour la santé sont avérés. On lui prête notamment des vertus cicatrisantes, antiseptiques, anti-inflammatoires...

Le curcuma a donc toute sa place dans votre cuisine tant pour ses qualités gustatives que ses bienfaits sur la santé.

Et maintenant, trève de blabla, place à la recette!

Pour 4 personnes, il vous faudra :

    • 250g de farine de blé
    • 50g de yaourt
    • 15 cl d'eau
    • 2 cuillères à soupe de curcuma
    • 10g de levure de boulanger
    • 6 g de sel

Les étapes de la recette :

  1. Dans un saladier, mélangez farine, eau et sel. Pétrissez ces ingrédients à la main jusqu'à ce qu'ils forment une boule. Couvrez votre saladier d'un linge et laissez la pâte reposer 30 minutes.
  2. Ajoutez le reste des ingrédients et commencez le pétrissage. Repliez la pâte sur elle-même puis écrasez-la avec votre poing. Donnez un quart de tour à votre pâte et recommencez. Ainsi de suite pendant une dizaine de minutes. Vous devez obtenir une pâte homogène et souple.
  3. Couvrez votre saladier d'un ligne et laissez votre pâte gonfler pendant 1 heure dans un endroit tiède. 
  4. Farinez votre plan de travail et déposez-y votre pâte qui a dû doubler de volume. Ecrasez-la avec votre poing pour lui faire ejecter tout le gaz carbonique qui s'est formé pendant la poussée. Façonnez votre pâte en une boule bien régulière. Déposez-la sur une plaque de cuisson et laissez-la reposer à nouveau pendant 40 minutes. Elle doit tripler de volume.
  5. Préchauffez le four à 230°. Placez dans le bas du four un récipient rempli d'eau ( il va dégager de la vapeur et aider le pain à avoir une belle croûte bien croustillante) et enfournez le pain pour 10 minutes. 
  6. Au bout des 10 minutes, ôtez le récipient rempli d'eau, réduisez la température à 200° et poursuivez la cuisson une vingtaine de minutes jusqu'à ce qu'une belle croûte dorée se forme. 

 

Pain au curcuma - tranche beurée

 

 

 

 

 

Vous obtenez alors un pain d'une mie bien jaune, parfait avec du beurre au petit-déjeuner comme avec du fromage en fin de repas. Il  ne vous reste plus qu'à déguster! Bon appétit !

Posté par Palettegourmande à 09:00 - - Commentaires [14] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

dimanche 10 novembre 2013

Sauce au bleu ou au roquefort

YO8A8310-2 v300px

Le roquefort, on l'aime ou on ne l'aime pas, mais il ne laisse jamais indifférent! Avec sa pâte persillée et son goût puissant, il en rebute plus d'un, moi la première! Je lui préfère bien souvent le Bleu d'Auvergne, plus doux, du moins pour le consommer nature, sur du pain.

Mais j'ai goûté, il y longtemps, une sauce au roquefort au restaurant qui m'a laissé un excellent souvenir. Néanmoins, toutes les sauces au roqueffort toutes prêtes que j'ai testé depuis m'ont légèrement écoeuré. Et comme je n'aime pas m'avouer vaincue, j'ai décidé d'en raliser une moi-même, pour en avoir le coeur net!

Eh bien oui, j'aime la sauce roquefort! La sauce roquefort maison qui a du goût, sans être écoeurante, qui rendra gourmand n'importe quel plat de pâtes, de volaille ou de boeuf, ou encore de légumes vapeur. Cette sauce-là, j'achète! Et je vous en livre tous les secrets (que vous connaissez peut-être déjà d'ailleurs)

Pour 4 personnes:

25g de beurre

20 cl de bouillon de légumes

10 cl de crème fraîche

150 g de roquefort ou de Bleu d'Auvergne

25 g de farine

Sel et poivre

Les étapes :

  1. Dans une casserole, faites fondre le beurre à feu doux. Ajoutez la farine et remuez avec une cuillère en bois sans laisser colorer.
  2. Versez peu à peu le bouillon jusqu'à absorption totale, puis ajooutez la crème, le fromage émietté et remuez sans cesse jusqu'à ce que le fromage ait complètement fondu.
  3. Laissez la sauce épaissir sans cesser de remuer.

Il ne vous reste plus qu'à déguster selon votre choix !

YO8A8261v600px

Vous pouvez remplacer le roquefort ou le Bleu par n'importe quel fromage à pâte persillé.

Bon appétit!

Posté par Palettegourmande à 15:23 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
Tags : ,

dimanche 3 novembre 2013

Rôtir un poulet

Poulet rôti 2

Aujourd'hui j'inaugure une nouvelle rubrique qui m'a été inspirée par Masterchef lors de l'épreuve de la boîte mystère sur le thème des recettes traditionnelles. Cette épreuve m'a donné envie de créer une rubrique qui reprendra au fur et à mesure des pulications des recettes de base. Vous trouverez, par exemple,  dans cette rubrique des recettes de base de pâtes (brisée,  à pizza...), de sauces (bechamel, hollandaise,  béarnaise...), ainsi que des recettes traditionnelles de base telles que la blanquette de veau, le boeuf bourguignon...

 

Et nous entamons cette nouvelle rubrique avec une recette traditionnelle : le poulet rôti. 

Quoi de mieux qu'un poulet parfaitement rôti, avec une peau dorée et crousitllante, pour un bon repas en famille. Avec cette technique, je ne rate plus jamais la cuisson de mon poulet rôti. J'espère qu'il en sera de même pour vous. Alors, maintenant, cuisinons!

 

Les étapes  de la cuisson pour un poulet d'1,5 kg environ :

1. Commencez par assaisonner le poulet à l'intérieur et à l'extérieur. 

2.  Placez-le dans un plat à four sur le côté. Arrosez-le de beurre fondu.                       

3.  Enfournez à four préchauffé à 200º . Le temps de cuisson total est d'environ 1h20.

4. Faites-le d'abord cuire 15 minutes d'un côté. Arrosez-le fréquemment. Puis retrounez-le sur l'autre côté et laissez à nouveau 15 minutes en arrosant régulièrement.

4.  Placez le poulet sur le dos et poursuivre la cuisson environ 50 minutes en arrosant fréquemment.  Le poulet est cuit lorsque le chair se détache sans résister. 

NB : Vous pouvez ajouter quelques légumes dans le plat (pommes de terre, carottes, petits pois...) qui cuiront dans le jus de cuisson du poulet. Vous pouvez également ajouter des échalotes, oignons, de l'ail et un bouquet garni autour de votre poulet pour le parfumer durant la cuisson.

Vous obtenez ainsi un poulet à la chair moelleuse et fondante, et à la peau bien dorée et croustillante. Il ne vous reste plus qu'à déguster! Bon appétit !           

Poulet rôti 3
Poulet rôti

 

 

Posté par Palettegourmande à 16:27 - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : , ,

jeudi 24 octobre 2013

Risotto - Recette de base

Aujourd'hui je vous présente LA recette que j'aime le plus préparer et déguster : le risotto !  Cette spécialité italienne nous offre un riz rond crémeux à l'extérieur et al dente à cœur...On peut l'agrémenter comme l'on veut, il permet tout : des envies les plus classiques ( le risotto aux cèpes ou alla milanese (au safran)) aux associations les plus originales (risotto au fenouil et à l'orange , risotto noir à l'encre de seiche) en passant par des versions végétariennes (risotto primavera), carnées (risotto au poulet, au chorizo...) ou marines (risotto aux crevettes et lait de coco ou risotto au saumon et épinards...). 

La recette de base est simple mais il faut connaître quelques-uns de ses secrets que voici:

- Le risotto n'aime pas être seul et aime qu'on s'occupe de lui donc il faut prévoir de rester à ses côtés du début à la fin de la recette car il doit constamment être remué. Cela devrait vous coûter une vingtaine de minutes de votre temps;

- Le risotto n'aime pas avoir froid  : le bouillon est ajouté au riz au cours de la cuisson louche après louche et surtout il doit toujours être bouillant afin que ses grains éclatent;

- Le risotto n'aime pas attendre, il se déguste aussitôt préparé et ne se réchauffe pas! Mais pas de panique, si vous avez des restes, il existe beaucoup de façon de les réutiliser : en boulettes, trempées dans de la farine, de l’œuf et de la chapelure puis frites; ou en galettes, en ajoutant un œuf à 200 g de risotto et en les faisant cuire à la poêle sur chaque face comme des blinis.

Maintenant que le risotto n'a plus de secrets pour vous, un, deux, trois, go! A vos fourneaux!

 

Triptique risotto

 

 Pour 4 personnes : 

200g de riz a risotto ( riz arborio ou carnaroli que l'on trouve maintenant de plus en plus souvent en grandes surfaces ou dans une épicerie italienne) / 20cl de vin blanc sec (dans la plupart des recettes, il y a moins de vin blanc mais personnellement, j'aime en mettre un peu plus car je trouve que ça parfume vraiment beaucoup le risotto  et j'aime qu'un risotto ait du goût!) / 1/2 litre de bouillon (légumes, volaille, pot-au-feu ou encore fumet de poissons, tout dépend de la garniture de votre risotto) / 2 échalotes / 1 CS d'huile / 2 CS de crème fraîche (facultatif) / 30 g de parmesan râpé

 Les étapes : 

Émincez finement les échalotes. Faites chauffer l'huile dans une grande casserole ou mieux un wok. Ajoutez-y les échalotes. Laissez-les fondre quelques minutes sans colorer. Ajoutez alors le riz. Mélangez bien pour que les grains s'imprègnent de l'huile et deviennent translucides. Ajoutez alors le vin blanc et poursuivez la cuisson à feu moyen (petits bouillonnements) jusqu'à absorption totale du liquide.

Ajoutez alors le bouillon bouillant louche à louche jusqu'à ce que le liquide soit complètement absorbé.

Une fois le bouillon absorbé, ajoutez votre garniture (préalablement précuite ou non selon les ingrédients dont il s'agit) , la crème fraîche si vous le souhaitez, et le parmesan râpé. 

Servez aussitôt et décorez de quelques copeaux de parmesan.

 Bon appétit!

Posté par Palettegourmande à 08:30 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : ,